la pompe à chaleur utilise les énergies renouvelables et réduit les gaz à effet de serres

AIRINDUS
spécialisé en pompes à chaleur
depuis plus de 32 ans
Tel. : 0134 113 458 - 0660 331 753 - 0140 710 513

Maîtrise de tous types, tailles, marques de pompes à chaleur.
Haute qualité en études, installations, maintenance.
Objectifs d'économies, durabilité, fiabilité, confort.
Garanties complètes. Agréments ADEME, HQE, fluides frigorigènes.

::
::
::
::
::

POMPE A CHALEUR = ECONOMIES DE CHAUFFAGE

Les premières pompes à chaleur datent des années 1900-1970

Carrier, Français imigré aux USA, les a mis au point pour des usines de tissage du coton.
L'université de Zurich (Suisse) en a étudié un protioype en 1920.
Ensuite les USA ont vu dans les climatiseurs "réversibles" un moyen de faire consommer de l'électricité en hiver, afin de lisser leurs pointes qui ont lieu en été, à cause de la climatisation.

L'impulsion française en 1979

Leur utilisation pour le chauffage résidentiel s'est développée en France dans les années 1980 (opérations PERCHE), après des essais sur pavillons tests avant 1979. Nous tenons à votre disposition les résultats de ces tests, qui montraient déjà l'intérêt pécunier de se chauffer par pompe à chaleur, en démontrant :

  • qu'un kilowatheure payé rendait trois kilowatheures de caleur (COefficient de Performance moyen sur l'hiver de 3)
  • que la pompe à chaleur permettait de couper la facture de chauffage en deux ( campagne d'affichage de 1983)
  • que la pompe à chaleur est viable et fiable. Nombre d'entre elles sont encore opérationnelles, trente ans après leur installation. Nous continuons à en entretenir plusieurs dizaines, en Ile de France.

Un intérêt constant, malgré des décisions énergétiques inciviques en 1985

Gahel-Airindus surveille depuis quarante ans les coûts des solutions de chauffage : le graphique ci-dessous compare les couts d'utilisation des solutions les plus courantes : convecteur électrique radiant, fioul, gaz naturel, pompe à chaleur en tarif jour/nuit et en EJP. Ces coûts sont exprimés en prix d'achat du kilowattheure d'énergie rendu dans le volume chauffé, en tenant compte de la totalité des rendements (chaudière, distribution,...), en "PCS" (*).
Le chauffage au bois sec acheté doit être ajouté : 0.06 €TTC au kWh à ce jour.
L'écart entre la pompe à chaleur et les autres modes de chauffage se creuse. La pompe à chaleur devient de plus en plus intéressante.

le kilowattheure de chaleur fourni par les pompes a chaleur coute de 3 a 4 fois moins cher qu'avec les autres moyens de chauffage

(*) Le PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur) prend en compte l'ensemble des réactions et échanges thermiques en jeu. Il est utilisé partout sauf pour les chaudières avec cheminée à tirage naturelle.
Le PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) est celui utilisé pour ces chaudières. C'est le PCS moins l'énergie restant dans les fumées qui s'échappent par la cheminée. Ces fumées doivent demeurer chaude (150°C) pour assurer le tirage, éviter le bistrage et la corrosion.
Donc une partie de l'énergie de combustion est perdue dans ces fumées. Et il n'est pas possible de l'éviter, sous peine de grave désordre. Cette impossibilité explique l'utilisation du PCI dans le cas d'une cheminé naturelle.
Il est totalement abusif d'utiliser le PCI pour des cheminées tubées, équipées d'un ventilateur (chaudière à condensation); puisque ces équipements de la cheminée visent à récupérer l'énergie des fumées. C'est frauduleux quand on compare leur rendement aux autres qui appliquent le PCS, sans annoncer le tour de pase-passe PCI-PCS.

Cet abus / fraude permet à certains d'annoncer des rendements "PCI" supérieurs à 100%, alors que les lois de la thermodynamique affirme qu'un rendement ne peut pas être supérieur à 100%. C'est simplement parce que le rendement "PCI" ne prend pas tout en compte.

Gros progrès des pompes à chaleur, ces 5 dernières années

Les récents progrès techniques des pompes à chaleur permettent de proposer des modéles bien plus performants.
Leur tenue à basse température est meilleure.
En moyenne, elles fournissent désormais, non plus trois, mais quatre kilowattheures de chaleur par kWh payé.
Leur prix baissent.
L'intérêt des pompes à chaleur croît avec la hausse constante des prix des énergies fossiles, polluantes.

Elles sont bien plus silencieuses, bien plus fiables, encore plus confortable (chauffage régulier, pas "en dent de scie") .

Les pompes à chaleur deviennent incontournables pour se chauffer. Cliquez sur "Contact" ou "Devis" dans le menu ci-dessus

Retour page précédente.

Economie d'énergie - Energie renouvelable - Investissement durable - HQE - Confort - Lutte contre pollution et effet de serre
Twitter de '.$users['user_login'].'/ Facebook de '.$users['user_login'].'/ AIRINDUS SARL   -   2 rue de Gode, 95100 Argenteuil   -   75 rue Michel Ange, 75016 Paris
  Tél. : 0660 331 753 -  0134 113 458 (de 9h à 13h30) - 0140 710 513
E-mail :
airindusa@aol.com